CHRISTO

EXPOSITION DU 9 SEPTEMBRE AU 9 OCTOBRE 2021

Capture d’écran 2021-08-12 à 13.53.32.png

     La Galerie LEO ARTE vous invite à découvrir son exposition

CHRISTO

ŒUVRES 1959-2020

      Christo (Christo Vladimirov Javacheff •1935-2020), artiste mondialement connu pour la réalisation de prodigieux projets – empaquetages d’espaces naturels ou d’édifices monumentaux –, qui lui ont acquis une place majeure dans l’art contemporain, est décédé un mois avant l’ouverture de l’exposition au Centre Pompidou-Paris qui lui était consacrée sous le titre : « Christo et Jeanne-Claude, Paris ! ». Elle retraçait la période parisienne du couple entre 1958 et 1964, des années essentielles pour l’évolution du travail de Christo, ainsi que l’histoire du projet The Pont-Neuf Wrapped [Le Pont-Neuf empaqueté], Paris, 1975-1985. Cette exposition se présentait comme une avant-première au projet L’Arc de Triomphe, Wrapped (Project for Paris, Place de l’Étoile – Charles De Gaulle).

A l’occasion du très attendu empaquetage de l’Arc de Triomphe, la galerie LÉO ARTE présentera, du 9 septembre au 9 octobre 2021, en collaboration avec la galerie SAGE Paris, un ensemble d’œuvres exceptionnelles et rares couvrant la carrière artistique de Christo de 1959 à 2020. On le sait peut-être peu, mais les projets monumentaux réalisés par les Christo ont toujours fait l’objet de dessins, à la fois recherches préparatoires et œuvres d’art en soi, auxquelles les installations monumentales sont indissociablement liées : les Christo finançaient en effet eux-mêmes ces installations monumentales grâce à la vente de ces dessins qui immortalisaient l’éphémère de réalisations exceptionnelles qui n’étaient toujours visibles que quinze jours.

L’ARC DE TRIOMPHE EMPAQUETÉ sera visible durant 16 jours, du samedi 18 septembre au dimanche 3 octobre 2021. Selon le vœu de Christo, le projet sera réalisé par son équipe en partenariat avec le Centre des monuments nationaux (CMN).

Pendant près de 60 ans, Christo s’est saisi du réel pour le transformer et donner à chacun la possibilité de vivre directement des expériences artistiques intenses. Dans un respect total de l’environnement, qui revient toujours à son état originel une fois le projet terminé, ses œuvres toujours temporaires et de brèves durées, ont été chacune « un cri de liberté », comme aimait le dire Jeanne-Claude. Les sept années que Christo passera dans la capitale seront essentielles pour l’évolution de son travail. « Dans la vie, et surtout dans l’art, beaucoup de choses viennent avec le temps et la force d’aller jusqu’au bout. Et il ne faut jamais se contenter de choses inachevées.» Christo, 1960

C’est à cette liberté fascinante de poésie que la galerie Léo Arte, en collaboration avec la galerie SAGE Paris, rendra hommage pendant un mois.

Patrick Amine